Documents
de référence
Recherche dans les archives
   
  • Oumar Mariko prône la constitution d’un pôle de gauche solide au Mali
  • Rassembler sur les bases d’une démocratie participative

La folie s’empare des hommes sur le continent

Conflits fratricides, guerres, terrorisme, trafic de drogues, voilà le quotidien dans nos pays. Aujourd’hui c’est le Mali, le Sud Soudan, la RDC, la Somalie, le Nigéria, le Kenya, la RCA.
Demain qui sait ?


Colloque International de Bamako, les 17, 18 et 19 novembre 2014 à l’Hôtel les Colibris

« Regards africains alternatifs sur les questions de sécurité, les conflits et leur gestion en Afrique : le cas du Mali »
Depuis quelques années, les crises africaines et les questions de sécurité notamment dans les pays du Sahel, ont fait l’objet d’analyses et d’offres de solution voire exclusivement de la part des pays occidentaux. Ces analyses, pour une large part, ont souligné principalement leur dimension ethnique et surtout religieuse sous le vocable jihadiste voire terroriste.


Sommet des Amériques : Cuba plébiscitée, les Etats-Unis isolés

Malgré les multiples pressions des Etats-Unis, l’Amérique latine refuse d’organiser le prochain Sommet des Amériques sans la présence de Cuba.


Déclaration du Parti SADI suite au triomphe de l’insurrection populaire au Burkina Faso

Le Parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance (SADI) félicite le Peuple burkinabè pour son soulèvement courageux et sa détermination à mettre fin au régime mafieux et corrompu du capitaine Blaise Compaoré.
SADI suit avec inquiétude l’évolution actuelle de la situation et les tentatives de confiscation du pouvoir par les anciens du régime défunt.


Démocratie, Dignité, et Prospérité

Déclaration de soutien du parti CNDD au peuple Burkinabé.
Le parti CNDD observe avec attention et intérêt le mouvement insurrectionnel des masses populaires dans un pays frère, le Burkina Faso et déclare ce qui suit:

1. Le parti CNDD apporte son soutien indéfectible à la résistance du peuple Burkinabé contre le régime du président Blaise COMPAORE, un « monarque » arrivé à la tête de l’Etat à la faveur d’un coup d’Etat qui a emporté le leader progressiste et charismatique, le regretté Thomas SANKARA en 1987.


La Chute de Blaise Compaoré

Le mois d’octobre 2014 aura marqué l’histoire du Burkina Faso. Le 28, plus d’un million de manifestants ont crié leur refus du tripatouillage de la Constitution et du pouvoir à vie de Blaise Compaoré. Une telle mobilisation constitue un événement sans précédent. Au-delà de l’opposition et de la société civile, le peuple lui-même est descendu dans la rue. Le régime de Blaise Compaoré a perdu définitivement toute légitimité.


Le Parti SADI rend Hommage à Hama Arba Diallo, Président du Parti pour la Démocratie et le Socialisme, Parti des Bâtisseurs (PDS/ Metba) du Burkina-Faso

C’est avec une profonde tristesse que le Bureau Politique du Parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance (SADI), l’ensemble de ses militants et sympathisants ont appris le décès de Hama Arba Diallo, leader du Parti pour la Démocratie et le Socialisme-Parti des Bâtisseurs (PDS/Metba), Député-Maire de Dori, Vice-Président de l’Assemblée Nationale du Burkina. Son décès est survenu à Ouagadougou le mercredi 1er octobre 2014 à l’âge de 75 ans.


47ème anniversaire de l’assassinat du Che en Bolivie

Ernesto Che Guevara, Cuba et l’Afrique: une solidarité de sang, de conviction et d’intérêt forgée par l’histoire et la lutte anticolonialiste.

En sa qualité de ministre du Gouvernement révolutionnaire de Cuba, le Che fut un dirigeant anticolonialiste déterminé et un tiers-mondiste militant et actif. Les dirigeants de l’Afrique nouvellement indépendante ont apprécié sa grande contribution à la lutte de libération nationale. Le 11 décembre 1964, lors de la 19ème Assemblée Générale de l’ONU à New-York, il a évoqué à la tribune « le cas douloureux du Congo, unique dans l’histoire du monde moderne, qui montre de quelle manière on se moque du droit des peuples dans la plus grande impunité. Les énormes richesses que détient le Congo et que les nations impérialistes veulent maintenir sous leur contrôle, sont le motif de tout cela… Tous les hommes libres du monde doivent s’apprêter à venger le crime commis contre le Congo ».